Accueil dès le début du mois de septembre les collégiens de la 6ème à la 3ème

tous les mardis soir de 17h à 19h30

au centre St Paul

pour un temps de goûter, aide aux devoirs, jeux et autres activités.

 


 

L’origine des œuvres de jeunesse et des patronages remonte au 16ème siècle avec St Philippe NERI. Ordonné prêtre en 1551, ses homélies attirent tant de monde qu’il décide d’organiser tous les soirs une prière publique dans un oratoire. Surnommé le « Saint de la joie », il aime jouer et plaisanter avec les jeunes. Il s’occupe de ceux qui sont livrés à eux-mêmes : promenades, discussions, jeux, prières, chants et musique…

Ce n’est qu’au 18ème siècle que le père Jean-Joseph ALLEMAND fonde à Marseille, le premier vrai patronage en mai 1799. En 1817, ils sont plus de 200 dans le patronage. Les plus grands encadrent les plus jeunes. Son œuvre va inspirer d’autres fondateurs (Frédéric Ozanam, Don Bosco, etc…) et c’est à lui que l’on doit la devise des patros : « Ici on joue, ici on prie ! »

Pour les amateurs de foot, le club d’Auxerre, club historique en ligue 1, créé par l’Abbé Deschamps en 1905, était en réalité la section sportive du patronage Saint Joseph à Auxerre.`

Mais qu’est-ce qu’un patronage et pourquoi vouloir en ouvrir un sur la paroisse Saint Vincent des Vignes ?

C’est l’un des acteurs principaux de l’insertion et du développement social et moral des jeunes. A travers l’éducation par le jeu (fair-play, respect des règles…) la découverte de la vie spirituelle et de la vie de l’Eglise, il donne la possibilité de prendre des responsabilités (les grands font jouer et encadrent les petits). Le patronage accueille tous les jeunes quelles que soient leur origine et leur formation religieuse.

Il y a 100 ans les patros rythmaient le quotidien de nos paroisses, aujourd’hui l’ouverture d’un patro est une vocation missionnaire auprès de la jeunesse et des familles. Ce projet a pris forme suite à la visite de Geoffrey et Carine LAURENT en juin dernier lors de la soirée autour des reliques de Saint Jean Bosco. Ce couple a pris une année sabbatique afin de faire un tour de France en camping-car pour faire connaître les patronages.